Peintures? Dessins?
Je dessine et peins beaucoup. Le dessin me semble important dans la
mesure où c’est un medium qui se rapproche de l’écriture, qui a quelquechose d’intuitif et transmet directement une pensée ou une envie sur un
support. Je pense que mes œuvres sur papier se rapprochent de cette
description, car elles sont réalisées à l’acrylique selon une technique utilisée
traditionnellement pour faire des aquarelles. Beaucoup de mes travaux sur
papier sont des «one shot».
D’un autre côté, je m’inspire de la peinture médiévale, classique et
contemporaine, ainsi que de divers artisanats; ceux du carnaval, du vitrail,
du sucre… Je me suis interrogé sur l’objet peinture et ai toujours voulu aller
au-delà de la peinture sur toile, sans pour autant l’ignorer. Je considère que
certaines de mes œuvres, comme mes travaux sur papier mâché, le vitrail
en sucre, les peintures miniatures sur pins que j’offre à mes amis sont des
peintures parce que j’estime que ce médium va au-delà de son acception
traditionnelle.

A.A.A.B.
«A.A.A.B.» est une série de sculptures en papier mâché représentant des
chaises et tabourets repeints en trompe-l’oeil. J’ai choisi ces objets parce
que, dans les lieux dans lesquels j’ai travaillé et ou je travaille encore
(à l’école, en école d’art ou dans mon atelier d’artiste), c’est un objet
tellement nécessaire que sa présence semble aller de soi. C’est quand
elles sont absentes qu’on les remarque.
Elles m’intéressent parce qu’elles comportent des gravures, des graffitis,
des slogans politiques, des chewing-gums collés, des stickers… Autant
de gestes qui en font, à mon avis, les porteuses d’une certaine culture
que j’ai voulu peindre.
Cette série est un travail de sculpture et de peinture. Le procédé
technique consiste à réaliser un moulage externe en papier mâché de la
chaise (à la manière de l’artisanat du carnaval de Bâle) que je repeins et
vernis ensuite.

A very critical session

White Lite
Exposition personnelle à Duplex accompagnée par le commissariat de Rémi Dufay, Genève

Pour ce projet, j’ai travaillé sur l’espace de présentation de mon travail.
J’ai construit un white cube en papier mâché dans l’espace d’exposition,
m’inspirant des artisanats carnavalesques.
J’ai ainsi créé un espace rectangulaire (hauteur: 2 mètres 20, largeur:
3 mètres, longeur: 5 mètres 30) soutenu par une structure en bois
permettant la mise en place de murs en papier mâché blanc en son
intérieur. Comme un décor de théâtre, la structure ainsi que le revers
des murs demeuraient visibles de l’extérieur. J’ai accordé une attention
particulière à des détails comme les prises électriques.
Cet espace était pourvu de son propre système d’éclairage, rendant
inutile celui de l’espace d’exposition, que j’ai éteint. La lumière révélait à
l’intérieur la blancheur opaque du papier mâché tandis qu’elle générait
à l’extérieur des transparences similaires aux lanternes du carnaval de
Bâle. Le contraste entre l’intérieur et l’extérieur de l’espace créait une
expérience immersive.
Le spectateur était invité à y voir mes travaux, présentés à la manière
d’une exposition classique.

“Carnavals”

“Carnavals”

“Carnavals” est le résultat d’une recherche approfondie sur l’esprit carnavalesque dans différents contextes avec le carnaval de Bâle comme point de départ. Sous la direction de Christophe Kihm.

Untitled

“Untitled” est une bande dessinée relatant l’histoire de trois dictateurs mutants qui règnent sur un peuple de robots.