A sweet taste in the end

Ce travail a été conçu pour une «capsule» de la Halle Nord à Genève, un
lieu d’exposition défini comme suit: «Halle Nord s’est démultiplié avec la
création de Capsule-s, deux espaces vitrés visibles de l’extérieur. Halle Nord
élargit ainsi sa surface d’exposition en exploitant les vitres de son bureau
et de son dépôt. Ces deux espaces (l’un destiné à la vidéo, l’autre aux arts
plastiques) dynamisent le lieu, offrent à voir un paysage varié de la création actuelle en interrogeant un public élargi, celui des amateurs, mais également celui des passants qui traversent les Halles de l’île sans entrer dans l’espace d’exposition.»

J’ai ainsi construit une grille en bois sur laquelle j’ai posé des plaques en sucre coulé, réalisant un vitrail représentant une scène inspirée du paléoart. Les artistes de ce genre (qui existe encore aujourd’hui) cherchent à représenter le plus fidèlement possible la vie préhistorique en observant les avancées scientifiques. Ils ont toutefois une marge de liberté leur permettant d’exprimer leur propre vision du monde. Cela est particulièrement vrais de peintres actifs dans les années 70 comme Charles Knight, Elly Kish et Zdenek Burian, qui m’ont beaucoup inspiré pour ce travail. Iels se sont efforcés représenter un passé révolu avec le même regard que celui des auteur-es de science-fiction, qui pensent un futur qui n’a pas encore eu lieu.